Mobilier de jardin  quelques astuces pour l’entretien

Mobilier de jardin quelques astuces pour l’entretien

août 30, 2018 0 Par Richard

Si le mobilier de jardin est conçu pour faire face aux variations de température et de luminosité, il n’en nécessite pas moins un entretien régulier. Le nettoyage ainsi que l’application d’un produit spécifique sont alors souvent requis.

Résine, Loom, matières naturelles et toiles synthétiques

Les mesures d’entretien diffèrent d’un matériau à un autre. Le nettoyage d’un mobilier design miliboo en teck ne sera par exemple pas le même que celui d’un meuble de jardin en aluminium. Pour l’entretien du mobilier en résine – PVC ou polyéthylène –, de l’eau savonneuse suffit souvent à éliminer les impuretés se déposant à sa surface. L’application d’une cire spéciale pour la résine de synthèse est cependant nécessaire après le nettoyage. Celle-ci redonne de l’éclat au meuble et facilite son nettoyage.

L’entretien du mobilier en Loom se résume au passage régulier d’un linge humide sur sa surface. Pour ceux qui ne le savent pas, le Loom est une matière similaire au rotin tressé. Il est cependant plus solide et on l’obtient à l’aide de feuilles de kraft tissées autour de fils en acier. Il est plongé dans un bain de latex puis recouvert d’une peinture résistant à l’humidité pour le préserver des variations de température et des intempéries en extérieur.

Pour les matières naturelles telles que le rotin, le bambou ou l’osier, il existe différentes mesures d’entretien. Celles-ci vont du nettoyage à l’eau savonneuse suivi d’un séchage au soleil pour le rotin à l’application d’huile de lin pour le bambou. L’osier nécessite quant à lui un lavage à l’eau tiède à laquelle est ajoutée du vinaigre ou du sel marin. Pour lui redonner de l’éclat, il est également possible d’utiliser du jus de citron mélangé à de l’eau froide.

Enfin, pour les toiles synthétiques, un nettoyage à l’aide d’une éponge et de l’eau savonneuse suffit. Si le meuble dispose d’une housse pouvant être retirée, il est conseillé de passer celle-ci à la machine à laver à 40 °C. Il en est de même pour tous les types de toiles synthétiques, qu’il s’agisse de Textilène, d’Hularo ou de Batyline.

Le bois, le métal et l’aluminium

On distingue généralement deux types de bois pour la réalisation des meubles de jardin : les bois européens et les bois exotiques. Parmi les premiers, on trouve les résineux et les feuillus qui sont dans la plupart des cas déjà traités contre l’humidité. De l’huile d’apprêt est généralement utilisée pour les protéger des intempéries. La lasure peut également être appliquée pour prévenir l’apparition de champignons et de moisissures. Pour donner une belle finition au bois, il est par ailleurs recommandé de l’enduire d’un saturateur non gras.

Parmi les bois exotiques, on distingue le teck qui est le plus utilisé et le bangkirai. Bien qu’ils soient imputrescibles, ils nécessitent toujours un entretien régulier étant donné qu’ils ont tendance à perdre leur couleur au fil du temps. Le teck doit ainsi recevoir une couche d’huile tous les six mois ou une fois par an. Il en est de même pour le bangkirai qui est traité avec de l’huile pour bois précieux. D’autre part, il faut savoir que le bois exotique doit être dégraissé dès le départ. Si ce n’est pas le cas, il est nécessaire d’appliquer une couche de nettoyant ou de dégraissant au moment de l’entretien.

Pour ce qui est du mobilier de jardin en acier, un lavage à l’eau savonneuse suffit, car l’acier est généralement déjà traité contre la rouille. Il est cependant possible d’enduire une légère couche de crème pour métal à sa surface pour le nettoyer, le protéger et le faire briller. Concernant l’aluminium, de l’eau savonneuse permet d’éliminer les saletés et autres résidus se déposant à sa surface.